La mobilité partagée au service des déplacements quotidiens

Partager cet article

Qu’est-ce que la mobilité partagée ?

En fort essor depuis les années 2000 notamment grâce aux avancées technologiques dans le domaine du transport, la mobilité partagée renvoie à l’utilisation commune d’un ou plusieurs moyens de transport. Elle est fondée sur deux dimensions principales, d’un côté le collaboratif et de l’autre le durable qui renferme les caractères écologique, économique et social.

La mobilité partagée se décline sous deux formes principales : l’autopartage et le covoiturage.

L’autopartage

C’est un système dans lequel une entité met à la disposition des membres du service un ou plusieurs véhicules. Il peut aussi concerner les trottinettes, les vélos et même les motos. Le caractère social est l’enjeu fondamental de l’autopartage. Il permet surtout de donner provisoirement l’accès à un moyen de transport (voiture, trottinette, moto/scooter …) aux personnes qui n’ont pas les moyens d’en acheter.

Le covoiturage

C’est sans doute l’une des solutions de mobilité partagée s’étant le plus développé ces dernières années du fait de ses avantages (économique, social, écologique). Il s’agit d’un mode de déplacement permettant l’usage commun d’un même véhicule, visant le remboursement des frais liés aux trajets et non la réalisation d’un bénéfice. Il se décline sous plusieurs formes ; parmi eux nous avons le covoiturage ponctuel qui est uniquement destiné à un trajet unique et longue distance, et le covoiturage professionnel destiné au trajet domicile travail.

La mobilité partagée au service des trajets domicile-travail

La mobilité partagée se décline sous plusieurs formes, mais sont-elles toutes adaptées au trajet domicile-travail ?
Prenons le cas de l’autopartage, qui est une réelle forme de mobilité alternative. Il reste cependant onéreux lorsqu’il est utilisé pour des déplacements quotidiens, ce n’est donc pas viable économiquement.

Ensuite nous avons le service de ramassage par navettes mis en place par les employeurs. En effet, ce service est une autre forme d’autopartage qui fonctionnait dans le passé, mais qui aujourd’hui est inadapté provoquant sa faible utilisation : il offre peu de flexibilité horaire aux collaborateurs et ne correspond plus a l’usage d’une nouvelle génération en quête de praticité. C’est le cas de l’usine Peugeot Stellantis de Sochaux, qui 70 ans après avoir mis en place un service de ramassage pour ses collaborateurs a été obligée d’annoncer sa suppression, provoquant la colère des syndicats en l’absence de solution de remplacement.

Aujourd’hui, la seule forme de mobilité partagée viable, efficace, et qui répond parfaitement aux problématiques liées au trajet domicile-travail, c’est le covoiturage. En effet, il permet à la fois :

  • la réduction des frais de déplacement
  • la valorisation de l’engagement écologique (diminution du nombre de véhicules utilisés)
  • la réduction de besoin en places de parking pour les entreprises
  • la diminution du risque accidentogène et de la fatigue des utilisateurs en améliorant leur trajet
  • la favorisation des interactions sociales.

 

Colleag permet justement la mise place du covoiturage pour les déplacements du quotidien. Pour en savoir plus : https://colleag.com/covoiturage-comment-ca-marche

Autres articles