Favoriser l’adoption au covoiturage par la sensibilisation et l’éducation

Partager cet article

« Just do it. »

C’est l’un des slogans publicitaires les plus connus de tous les temps qui a rendu Nike célèbre dans le monde entier.
Le message semble simple : si nous voulons changer, si nous voulons être en meilleure santé, plus heureux, plus performant…il suffirait de le faire tout simplement…

Mais alors, pourquoi ça ne fonctionne pas aussi facilement ?

Nous sommes des êtres d’habitudes et nous avons évolué de cette façon.
Des millions de personnes indiquent vouloir améliorer certains aspects de leur vie, cependant la recherche montre que seuls 8 % atteindront leurs objectifs.
Eh oui, il s’avère, en réalité, très difficile de bouleverser nos routines et nos habitudes quotidiennes profondes.
Avant de pouvoir effectuer un changement durable, il est nécessaire de comprendre comment les mauvaises habitudes se développent et à quel point elles sont tenaces !

Alors, aujourd’hui nous vous proposons de comprendre ensemble ce qui se cache derrière nos habitudes de mobilités les plus ancrées.

Tout d’abord, qu’est-ce que ça représente de prendre son véhicule tous les jours ?

Selon un rapport de l’Agence européenne pour l’environnement, le transport était responsable d’environ un quart des émissions totales de CO2 de l’UE en 2019, dont 71,7 % provenaient du transport routier et 3 années plus tard le bilan n’est pas plus positif.
L’utilisation de la voiture personnelle représente à elle seule 80% des émissions de gaz à effet de serre liées au transport.
Et puis, il faut dire que les tendances actuelles sont fortement bouleversées par les SUV qui représenteraient plus du tiers des ventes et qui sont de réelles catastrophes écologiques. Pour cause, ce sont des véhicules lourds et peu aérodynamiques qui consomment davantage de carburant et qui émettent, donc, une plus grande quantité de dioxyde de carbone.

Et, côté finances, qu’est-ce que ça donne ?

Eh bien ça coûte plus que ce que l’on pourrait penser !
D’après une étude de l’ACA (Automobile Club Association) réalisée en 2017, les Français dépensent en moyenne près de 6 000 € par an dans leur voiture, soit 500 € par mois.
Ce montant comprend le coût de la voiture elle-même, ainsi que les taxes, l’assurance, l’entretien etc…
S’ajoutent ensuite des frais annexes du type location de parking, paiement des péages d’autoroute, des possibles amendes, des certificats d’immatriculation, etc. Ces frais sont évalués entre 500 euros et 800 euros à l’année selon le type de véhicule et son utilisation.
Un coût annuel susceptible d’évoluer et d’atteindre même 7000€ à 8000€ par an avec la flambée des prix du carburant. Un montant à donner le vertige!
Par ailleurs, en plus des impacts écologiques et économiques, le trafic en ville et dans les zones périurbaines présente de nombreuses problématiques : de plus en plus de personnes dans les transports en commun (pour peu que la zone où l’on se trouve soit bien desservie), des bouchons aux heures de pointe, le manque de places de stationnement dans les parkings, etc..
Afin de pallier ces points, la multimodalité pourrait être une belle alternative : Mais qu’est-ce que c’est ?
Cela désigne l’utilisation de transports successifs pour aller d’un point A à un point B comme par exemple le train et le bus ou encore le covoiturage et la marche, bien sûr de nombreuses autres combinaisons sont envisageables.

Mais, alors quelles options pour adopter le covoiturage et contrer ce frein ?

Comme on dit bien souvent à chaque problème sa solution et dans ce cas particulier il en existe une qui répond justement aux différents points évoqués ci-dessus :
Il s’agit de la mise en place d’une solution de covoiturage en entreprise comme Colleag pour vos trajets quotidiens ! Voyons ça de plus près!

Dans ce cas de figure, c’est votre employeur qui finance vos trajets domicile-travail en covoiturage et qui, de ce fait, met en place la solution d’éco-mobilité au sein de l’entreprise.
De plus, par ce biais en devant passager vous pouvez économiser jusqu’à 2000€/an, ce qui est non négligeable.
Mais pas que… Colleag dispense, également, des formations de sensibilisation à l’écomobilité. Elles sont certifiées Qualiopi et ont pour objectif de sensibiliser les collaborateurs sur l’impact environnemental de nos habitudes/choix de mobilité, sur combien ça coûte, et sur quelles solutions mettre en place ainsi que les différents aspects de la multimodalité.
Mais sachez chers lecteurs que ce n’est pas tout, très bientôt un nouveau module sera disponible chez Colleag grâce auquel le covoiturage domicile-travail n’aura plus aucun secret pour vous.
Effectivement, un commercial Colleag sera présent pendant 2 demi journées au sein de l’entreprise cliente afin d’échanger directement avec les salariés, les sensibiliser et finalement pourquoi pas les convaincre ?
En somme, ce nouveau module permettra, entre autres, d’identifier les différents ambassadeurs de l’entreprise, le CSE ou encore les représentants des syndicats car ne l’oublions pas, notre première mission est de faire du covoiturage quotidien une solution de mobilité ordinaire !

Et ce n’est pas peine perdue !
Selon l’étude Worklife, 72% des français déclarent vouloir se tourner vers les mobilités “douces” et actives (marche à pied, vélo, VAE…) ou des alternatives comme le covoiturage et ses plateformes dédiées.
Même s’il s’avère, en réalité, très difficile de bouleverser nos habitudes quotidiennes profondes, nous avons vu tout au long de l’article qu’il est totalement possible d’adopter le covoiturage domicile-travail… Doucement mais sûrement !

Autres articles